[TEST] Assassin’s Creed III (PS3)

Jaquette PS3

Attendu depuis quelques mois, Ubisoft nous sort enfin Assassin’s Creed III, 5ème épisode d’une superbe trilogie … quintologie ! (oui oui ça se dit) A en croire la campagne de pub gigantesque autour de cet opus (pubs TV, Gamescom, Paris Games Week, offres de pré-commandes et de réservations et les différents coffrets collectors) on s’attend à en prendre plein les mirettes. Le test suivant vous éclaircira sur votre choix (si vous n’avez pas déjà craqué), Tout en espérant être assez objectif tant je suis fan de la série… suis-je le seul ? (Je n’aborderais ici que le mode solo).

Connor au champ de bataille

Les jeux se suivent et ne se ressemblent pas ou presque, on note dès cet opus un affinement graphique, il est clair que le nouvel environnement de notre héros est quelque peu épurée. Nous évoluons cette fois-ci de branches en branches de la nature de l’est des (futures) USA, en passant par les villes des années 1750, loin des mégalopoles d’aujourd’hui, ou même loin des structures magnifiques de l’Italie d’Ezio. Mais là n’est pas le plus important, le tout restant tout de même très jolie. Nous incarnons donc Connor, un jeune Indien ancêtre de Desmond, (héros de nos jours) qui devra en découdre avec les protagonistes de l’époque de la conquête des USA, lors de la guerre d’indépendance, le tout en démantelant les différents complots politiques, et autres idéalistes Templiers, Colons insurgés patriotes contre la Couronne Britanique près à tous pour obtenir satisfaction. Nous suivront Connor dès son plus jeune âge, en passant par ses année d’apprentissage, jusqu’à l’apogée de son rôle d’assassin. A savoir que nous n’en apprendront pas énormément sur l’avenir de l’humanité … mais je m’arrête ici sur la réalisation, sinon gare au spoiler ! A noter de très rares bugs dont Ubisoft était coutumier.

Connor l'hivers

Faire évoluer Connor dans son environnent est un pur bonheur ! D’ailleurs un petit coté « survie » dans la nature donnera un air de « déjà-vu » au adeptes du jeu de Rockstar Game « Red Dead Rédemption ». Ses déplacements à faire pâlir l’homme araignée vous propulse à fond vers les cimes des arbres ou des différents bâtiments. De plus sa dextérité au combat à été revu à la hausse. (Précision, vitesse et force), un coté jouissif dans les combat s’immisce en vous quand vous terminez un adversaire au Tomahawk tel un Sioux avide de scalp. La navigation dans les menus est elle-même assez instinctive, et configurer l’équipement d’Ezio de Connor est un pure régal tant les possibilités d’armement sont vastes. Bref une nette amélioration dans les déplacements est donc à noter.

Connor Bataille navale

La particularité de la série Assassin’s Creed est de pouvoir se focaliser sur la trame principale, de choisir des missions annexes, ou de se balader au gré du vent. Une durée de vie conséquente dans ce 3ème opus. Les différentes quêtes étant toutes aussi intéressantes les unes que les autres, vous fera passer des heures de jeux (que je ne calcule plus aujourd’hui) tant cet épisodes est chronophage. Le coté « répétitif » qui égratignait les précédent volets se perd ici au profit de missions annexes, et missions de progressions plus intéressantes. Il est évident que l’accessibilité du trophée platine se fera ressentir, et je mettrai chère à parier que celui-ci fera parti de ma maigre collection … et vous ?

Connor furtif

Comme à leur habitude, Ubisoft nous gratifie d’une bande son magnifique et très en adéquation avec son titre phare. Les scènes d’aventures sont accompagnés de musiques épiques qui vous feraient vous mettre debout sur la table tout autant que les musiques sentimentales. Une pure réussite de ce côté !

Graphisme:

C’est du jolie, Ubisoft passe un échelon.

17/20

Gameplay:

Prise en main instinctive et rapide même si vous n’êtes pas adeptes du genre, vous prendrez un réel plaisir à incarner Connor.

18/20

Bande son:

Epique ! (Fanboy inside).

20/20

Durée de vie:

Enorme durée de vie, mission principale terminée, y’en a encore. Sans oublier le mode multi.

19/20

Avis des modos:

Un épisode pour tous les fans ! Il est évident que pour apprécier au mieux la série, il convient de passer par les précédent opus. Seul bémol, ce AC3, n’apporte rien de bien important dans la trame principale de la série, si ce n’est l’introduction intéressante du nouvel héros qu’est Connor.

GORA – 18,5/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *